A poil!

Lorsque nous avons installé le poêle, nous avons eu quelques difficultés avec le positionnement correct de la vitre. Les 3 trous pour l’insertion des vis étaient un peu trop rapprochés, nous empêchant une pose correcte de la vitre. Le problème fut vite résolu en agrandissant très légèrement les trous au moyen d’un foret de 6 (il me semble, je ne me souviens plus exactement).

La première chauffe m’a inquiété car beaucoup de fumées sortaient par les tubulures, générant une épaisse fumée grise dans toute la maison.

A la seconde chauffe, j’ai bien chargé le poêle afin de généré le maximum de chaleur, là également, pas mal de fumées, mais moins que la fois précédente.

En fait, après avoir parcouru le web, il s’agirait plutôt de la peinture qui cuit et des saletés situées à l’intérieur du tube qui brûlent.

Car effectivement, à la troisième chauffe, plus rien du tout. Il reste une légère odeur mais que je qualifierais de « neuve », légèrement plastifée mais qui disparait peu à peu.

Le temps étant très doux, je n’ai eu à utiliser le poêle qu’une seule fois pour chauffer la maison.

Car force est de constater que l’isolation remplit bien son office ainsi que le solaire passif par les grandes baies vitrées du sud, faut-il encore qu’il y ait du soleil…

Quoiqu’il en soit le différentiel de température est assez étonnant sans chauffage. Avec 4°C en extérieur la maison reste à 16°C. Actuellement, avec 9°C en extérieur, nous nous situons à 18°C sans soleil et sans chauffage depuis plus de 2 semaines.

Avec le poêle, la température monte immédiatement vers les 24°C dans la grande pièce centrale (70m²), à 22°C dans les pièces à l’étage (tout est ouvert sur le RDC) et 20°C vers la pièce la plus éloignée qu’est le bureau.

Je suis plutôt agréablement surpris.

Par contre, je pense utiliser un échangeur car énormément de calories fuient par le conduit de cheminée. Cela me permettra de les récupérer.

Soit dit en passant, je n’ai toujours pas installé les tuyaux pour la VMC double flux, je pense donc que la répartition de la chaleur sera mieux équilibrée, une fois l’installation terminée.

7 réponses sur “A poil!”

  1. Mais c’est plutôt très bien dis-donc!!!
    Tu dis: « assez satisfait » mais ça à l’air super bien non?
    Combien de fois dois-tu réalimenter ton poele pour maintenir la température en une journée (+nuit)?

  2. Je fais le même constat que vous concernant l’isolation. En fait je crois pouvoir dire qu’un écart de 10° entre la température intérieure voulue (c’est à dire ordinairement 20°) et la température extérieure le jour (donc 10°) ne nécessite pas de chauffage. L’activité dans la maison (cuisine, douche, solaire passif par les fenêtres, et chaleur dégagées par les habitants eux-mêmes) suffit à maintenir ces 10° de plus. Et même quand ça plonge vers 6/7° la nuit, on parvient sans chauffage à maintenir 19/20° dans la maison. Je constate aussi cette différence l’été. 8/10° de moins dans la maison par rapport à l’extérieur pendant la journée ; bien sûr dans tous les cas, il faut laisser les portes et fenêtres fermées.
    Résultat : on s’habitue bien au 22/23° que nous procure un petit feu de bois dans le poêle…

  3. Philippe, j’ai beau me relire, je ne vois nullement de mention « assez satisfait ». T’as encore abusé du jaja?
    Une chauffe dure 2 heures. J’alimente le feu le soir généralement et toutes les heures si je suis présent et à condition de vouloir maintenir une température élevée. Le mieux étant que tu viennes voir, samedi prochain ça te dit?

    Bonjour François,
    Super votre article en la matière. Je ne pense pas avoir encore suffisamment de recul mais cela semble effectivement se recouper avec vos données. Je pense que lorsque j’aurais enfin posé la VMC DF, cela lissera encore les courbes de température et augmentera le différentiel lors des extrêmes.

    @++
    Franck

  4. Bonjour,
    Vous etes exactement dans la meme situation que moi, j hesite entre un poele de masse et un bullerjan/bruno en complement de mon chauffage au sol. J ai installé une vmc double flux, comme vous, mais je constate que vous n avez pas fait d arrivees d air exterieures pour votre poele. Je crois que ca peut etre dangereux pour les monoxyde de carbone.
    Je me pose la question car sur le bullerjan il y a une arrivee d air sur la porte, donc difficile de la relier a une arrivee d air exterieur…. du coup je ne sais pas commet faire.

  5. Bonjour,

    L’arrivée d’air est, comme vous le précisez, sur la porte avant du poêle, je récupère donc l’air de la maison alimenté, entre autre, par la VMC double flux.
    La ventilation de la maison étant tout à fait correct, le risque d’une intoxication au CO me parait somme toute réduite, du moment que la sortie du poêle est bien entretenue.

    Relier l’entrée d’air du poêle directement à une prise d’air extérieure n’est pas possible. Ne vous compliquez pas l’existence.

    Je pense que vous le connaissez déjà mais il y a beaucoup d’informations sur http://forums.futura-sciences.com/habitat-bioclimatique-isolation-chauffage/59002-poele-bullerjan-bruno.html

    Bon courage à vous

    @+

    Franck

  6. Les informations ici présentes sont relativement pertinentes et intéressantes. J’ai beaucoup, cet article est vraiment bien ficelé et cela nous permet d’y comprendre un peu plus car le sujet est moins évident qu’il n’y semble.
    Valentin Pringuay / Presse-citron.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.