Liteaux, isolation et un choix difficile

Nous avons stoppé le montage intérieur pour nous consacrer (enfin!) à la toiture. Le temps ayant été exécrable jusqu’à présent (pluies, vent, froid, gelées etc…), nous n’avons absolument pas pu nous consacrer à cette partie.
Nous attaquons la partie nord de la maison. La partie sud attendra encore un peu car le massacre des noues demande une expertise de professionnel avant que nous ne puissions envisager la pose du zinc et des liteaux.

Notre région étant sinistrée pour tout ce qui concerne l’écologie, nous avons commandé, aujourd’hui même et après plusieurs semaines de recherches sur le net, notre isolation en laine de bois auprès de la société Ecocasa. Cette entreprise nous ayant fourni le meilleur devis.
J’ai commandé plus que de besoin afin de bénéficier de 20% de réduction sur ma commande. L’excédent me permettra d’isoler le grenier où résidera ma future vmc double flux ainsi que le plafond du RDC pour l’isolation acoustique des chambres de nos filles.
Le devis a subi un profond changement depuis celui établi en novembre 2007. L’ajout d’un grenier, l’isolation acoustique des cloisons intérieures et la prise en compte du plancher du 1er étage ont engendré une petite réduction des coûts mais une amélioration sensible de la qualité de l’isolation thermique et acoustique.
J’ai d’ailleurs mis à jour la page budget à cet effet.
Ma dernière réflexion porte sur le mode de chauffage. Jusqu’à présent, mon attention se portait principalement sur le poêle de masse pour son rayonnement. Malheureusement, mon épouse ne veut plus en entendre parler car les dimensions restent trop importantes et sont susceptibles de gêner le passage.

Vu le budget, je ne pouvais qu’envisager une auto construction et, vues les contraintes techniques, l’efficacité n’aurait pas été nécessairement au RDV. Tout cela donne à réfléchir et je pense que le poêle de masse peut encore attendre quelques années.

Notre objectif se porte donc sur les poêles « classiques » à convection. Tout d’abord intéressés par les scan, stuv, raïs, hanse etc… nous avons fini par laisser tomber car les prix affichés tournaient, pour la plupart, très facilement autour des 6 – 7000€ (excepté le raïs, modèle « Classic 106 » à 3590€ TTC) . Nous nous sommes alors fixés comme objectifs de nous tourner vers des poêles en dessous de 2000€.

Là encore, après quelques enseignes et magazines, c’est à nouveau sur le net que nous avons trouvé notre bonheur. Nous connaissions déjà ce poêle mais nous l’avions abandonné au profit du poêle de masse.

C’est sûr qu’il ne laisse pas indifférent (on aime ou on déteste) et pour moins de 2000€ et éligible au crédit d’impôt, le choix est vite fait.

3 réponses sur “Liteaux, isolation et un choix difficile”

  1. Oui c’est exact. Le modèle qui nous intéressait se situait dans la gamme de prix que vous indiquez.
    J’ai modifié l’article pour éviter l’amalgame.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.