Intenses réflexions…

Ben, en fait, la laine de verre ne me plait décidément pas du tout. J’ai beau tourner le problème dans tous les sens, ce produit ne s’accorde pas avec notre projet. Que cela soit en terme de protection contre la chaleur estivale (déphasage), de gestion et régulation de l’humidité (paroi respirante) ou tout simplement d’énergie renouvelable, la laine de bois n’a pas son pareil pour… une maison en bois!!!!
Laine de bois
Mais voilà, question prix, il faut compter 4 fois plus cher… Raaaah!

Bref, je vais donc faire des concessions sur d’autres postes. Déjà au niveau du chauffage, si l’isolation est meilleure, je ne devrais pas avoir besoin d’autant de puissance qu’avec une isolation moindre. Je vais donc pouvoir économiser sur les radiateurs à inertie de l’étage.

Au niveau isolation acoustique, je n’ai besoin de réellement protéger que les chambres de mes filles situées au dessus de la pièce principale. Je ne devrais donc isoler qu’environ 20m².

Et plutôt que de faire une isolation par épandage, je monterai le plancher en premier lieu puis j’isolerai par dessous. Ce qui me laissera le temps de déterminer s’il faut ou non une isolation acoustique du plafond.

Cela me permet de réduire l’effort financier supplémentaire pour mon isolation à environ 700€. Soit un total de 9420€.

Qui plus est le poêle de masse peut encore attendre, je peux le construire à la toute fin du chantier. Le risque étant que nous passions l’hiver prochain sans lui… La fée électricité prendra alors le relais pendant quelques temps.

Bref, finalement, l’isolation en laine de bois, il n’y a que ça de bon!

PS: Pour info, j’ai opté pour de l’Homaterm holzFlex® protect (55kg/m3).

Un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.