Travaux de forçat

Il y a probablement une autre technique plus simple et moins harassante mais j’avoue ne pas la connaître.

A l’aide d’une pioche, d’une pelle et d’une brouette, on aplanit la zone sur 20 cm afin d’arriver à environ 5 cm sous le haut de la planche de coffrage. Avec une terre faite de roches et de glaise, le travail est long, lent et dur…

brute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.