La peinture c’est dur, pourvu qu’elle dure

(Aaargh! Encore un titre d’article tout pourri…)

Avec le temps pluvieux et le vent, il n’est pas aisé d’avancer correctement sur les extérieurs, et avec quelques jours d’absence, cela n’arrange rien non plus.

Qui plus est, j’ai commis l’erreur de ne pas peindre l’habillage sous toiture avant de le poser. Je suis donc obligé de me contorsionner dans tous les sens pour parvenir à atteindre les angles et autres arêtes. Inutile de dire que je ne compte plus les bosses et les nettoyages au white spirit à chaque fin de journée (chemise à manches longues et casquette obligatoires). Le travail doit être minutieux afin de ne pas « baver » partout. C’est long et c’est barbant.

Comme je reprends le travail dès vendredi (ben oui, même les jours fériés), il faut que je termine cette façade pour jeudi soir. Ce qui est tout à fait faisable (si le climat le permet).

J’ai fait un encadrement de couleur blanche pour l’entrée. Le résultat étant plus que moyen, je réfléchis à une autre forme de présentation. A noter les rubans adhésifs de couleur orange sur l’échafaudage afin de limiter les bosses (très, mais alors très utiles!).

Pendant ce temps mon beau-père a réalisé l’encadrement de la baie vitrée du bureau et débuté l’habillage (et donc, très bientôt, une Vraie mise hors d’air) de la façade vitrée. N’ayant aucun plan précis, il nous a fallu beaucoup de réflexion afin de parvenir à un système permettant de contourner le tassement sur cette façade. Je reviendrais d’ailleurs sur ce sujet dans un prochain article car c’est un vrai problème.

2 réponses sur “La peinture c’est dur, pourvu qu’elle dure”

  1. Dur, dur, en effet, les avancées de toit ! Et seul, j’imagine que le temps doit être long. Nous avons eu la cahnce d’avoir des coups de main de la famille, et même si des bavures sont présentes à certains endroits, on se dit que c’est sympa d’avoir de l’aide ! Mon frère était venu passer deux jours pour apporter sa pierre à l’édifice, mais la pluie l’a empêché de lasurer…
    Courage…
    PS : la casquette doit être beaucoup plus seillante que les torchons qui me serve de « fichu » !

  2. Malheureusement, les amis ou la famille travaillent encore ou sont partis en vacances pour la plupart.
    Comme je sature un peu, j’ai très envie de m’atteler à un autre poste de travail mais il faut que je termine les extérieurs avant l’arrivée du froid ou des grosses pluies. Donc la prochaine étape sera la façade sud.

    PS: je n’ai pas encore osé le fichu… Hé! Hé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.