Prière Ojibwa

Ô grand esprit, dont j’entends la voix dans les vents et dont le souffle donne vie à toutes choses, écoute-moi.
Je viens vers toi comme l’un de tes nombreux enfants; je suis faible… Je suis petit… J’ai besoin de ta sagesse et de ta force.
Laisse-moi marcher dans la beauté, et fais que mes yeux aperçoivent toujours les rouges et pourpres couchers de soleil.
Fais que mes mains respectent les choses que tu as créées, et rends mes oreilles fines pour qu’elles puissent entendre ta voix.
Fais-moi sage, de sorte que je puisse comprendre ce que tu as enseigné à mon peuple et les leçons que tu as cachées dans chaque feuille et chaque rocher.
Je te demande force et sagesse, non pour être supérieur à mes frères, mais afin d’être capable de combattre mon plus grand ennemi, moi-même.
Fais que je sois toujours prêt à me présenter devant toi avec des mains propres et un regard droit.
Ainsi, lorsque ma vie s’éteindra comme s’éteint un coucher de soleil,
mon esprit pourra venir à toi sans honte.

(source: PAROLES INDIENNES, textes indiens d’Amérique du Nord recueillis par Michel Piquemal, aux éditions Albin Michel 1993)

Aménagement d’un grand placard sur mesure et pas cher

Depuis l’achèvement des travaux et notre emménagement, nous entreposons nos vêtements plus que nous les rangeons. Décision fut donc prise cette semaine de procéder à la mise en place d’un aménagement sous comble.

Le cahier des charges du placard/dressing était le suivant:

  • Largeur de 4.5m (tout le fond de la pièce).
  • Hauteur standard de 1.2m (sous comble).
  • 80-90 cm de profondeur.
  • Portes coulissantes.
  • Prix sous la barre des 200€.

Lorsque nous avons commencé à effectuer nos recherches tant sur Internet que dans les magasins ayant pignon sur rue (confo, leroy, casto etc…), tous les prix étaient très largement supérieurs à notre budget et toujours avec une profondeur réduite entre 50 et 60 cm maximum. Bref, cela allait de 300€ (pour quelque chose de très basique et peu costaud) à plusieurs milliers d’euros pour des produits sur mesure…

Nous avons donc décidé d’une nouvelle fois de réaliser nous-même l’aménagement du placard sous comble.

Nous avons été acheter 2 portes coulissantes de 120*120cm à 47.9€ chaque chez le bricodépôt du coin.

Porte placard 120cmPuis pour les étagères, nous avons acheté un plancher 1er prix à 8.2€ le m², soit ~33€ de dépenses.

J’ai ensuite récupéré le reste de chevrons pour constituer l’ossature du placard sur laquelle j’ai fixé les portes coulissantes (quelques vis).

Ossature placard

Avec du bois de récup j’ai construit les pieds des étagères.
Ossature étagère placard

Sur lesquelles j’ai vissé le plancher. La structure est d’autant plus renforcée que ses extrémités sont fixées aux murs.

Montage étagère placardIl faut alors à poser les lambris. Quelques découpes à la scie à onglet permettent de travailler au millimètre très rapidement.
Habillage placardIl ne reste plus qu’un petit travail de ponçage et de peinture pour finaliser le tout. Mais comme nous allons en profiter pour refaire la décoration de la chambre, il nous faut encore décider de la couleur. Mais ce  sera pour un prochain article.

Au final, au prix de 5h de travail et pour un budget de ~130€, nous avons enfin une zone de rangement sur mesure nous permettant de circuler librement.

Poêle à bois 5 ans plus tard

Cela va faire désormais 5 ans que le poêle à bois a été monté.

Nous avons ajouté un parement en brique rouge derrière le poêle. L’objectif était de gagner non seulement un peu plus d’inertie mais également afin de souligner l’aspect industriel de notre Bullerjan.

Parement poêle à bois

Après plusieurs hivers, le constat est sans appel. Il consomme en moyenne 7 stères de bois/an.
C’est l’hiver 2012-2013 qui a été le plus énergivore avec 10 stères de bois consommés. Le peu d’ensoleillement, la pluie et le vent nous ayant été très peu favorables quant à la conception quasi bioclimatique de la maison: aucun apport solaire.

La facture chauffage s’élève donc à 300-350€/an (hors eau chaude sanitaire).

Je pense pouvoir encore diminuer la consommation. J’avais opté pour ne pas poser de volet car les fenêtres sont toutes en triple vitrage mais je ne suis guère satisfait de leur efficacité. Je réfléchis donc à un tel ajout même si cela risque de nuire à l’esthétique extérieure de la maison.

Je n’ai mis en fonction la VMC double flux avec le puits canadien que cet été. Je n’ai donc pas pu apprécier les réels apports de mon montage. Néanmoins, je reste assez dubitatif quant au réel intérêt d’une double flux notamment en été. Pour bénéficier de la fraîcheur, j’ouvre la trappe du vide sanitaire et la maison se stabilise à environ 7-9°C des maximales saisonnières. Sinon, il faut compter 5-6°C maximum juste avec la VMC double flux + puits canadien.

Nous verrons bien ce que cela donnera cet hiver.

Pour en revenir au poêle, j’ai appris qu’il s’agirait d’une contrefaçon de la marque Bullerjan… La source provient d’un forum internet. Je reste plus que dubitatif quant à une telle assertion.

Premièrement, en ce qui concerne la qualité de l’acier, avec 5mm d’épaisseur, je ne vois aucune différence avec la marque officielle.

Deuxièmement, les soudures sont certes plus grossières mais qualitativement et mécaniquement parlant, je n’ai rien à dire. C’est du bon travail.

Troisièmement, après 5 ans d’utilisation, le poêle chauffe toujours aussi bien. Je n’ai eu à changer que la vitre à cause de bûches trop longues qui ont tapées dans cette dernière. Un petit tour à Castorama et pour moins d’une trentaine d’euros, j’ai pu la changer sans problème. De même pour le joint d’étanchéité tout autour de celle-ci.

Quatrièmement, les attestations de même que l’étiquetage mentionnent bien la provenance du poêle (Latvia = Lettonie (et non l’Estonie comme je le pensais au départ)).  Je me pose la question de savoir quel est l’intérêt d’en indiquer l’origine s’il n’existe pas d’usine en la matière dans cette partie du monde…

poêle copie ou originale

Bref, pour m’en assurer il suffirait de contacter Energetec directement. Mais franchement, je n’en ai strictement rien à faire aux vues de la qualité du poêle. Je n’ai pas à me plaindre. Il chauffe et c’est tout ce que nous lui demandons.

Maintenant, le seul souci rencontré se situe au niveau des peintures des protections latérales qui s’abiment. Même après les avoir poncées et repeintes, elles s’écaillent à nouveau. Soit. Je les laisse donc en l’état. Ce qui rajoute encore un peu plus à l’aspect industriel.

Protection pluie

Si la fin d’année 2012 a été neigeuse et froide, les premiers mois de 2013 ont été particulièrement mornes et pluvieux. En été dernier, nous avions procédé à un ravalement de la façade ouest, déjà bien endommagée à cause du vent et de la pluie.

Peinture bois écaillée

 

C’est mon épouse qui s’est collée à ce travail en ponçant tous les madriers un par un puis à tout repeindre. Si l’avancée de toit d’un soixantaine de cm a permis de protéger la façade sur une bonne partie du 1er étage. Il en va tout autrement du RDC, notamment au niveau de la porte de la buanderie.

Nous avons donc décidé de rajouter une avancée de toit suffisamment profonde pour protéger porte et fenêtre du RDC. Cette fois-ci c’est mon père qui s’est collé à toute la partie montage de la structure. Me contentant pour ma part de la partie liteaux, rives et pose de tuiles.

2013-07 (8)

Le travail n’est pas encore terminé. Il reste la peinture de la planche de rive à faire,  la gouttière à poser et la jonction toiture-mur.

Il nous a fallu également retravailler les planches de rive de la toiture très abimées par la pluie également. Pour cela nous avons acheté des bandes de zinc que nous avons découpées, traitées puis peintes.

Nous les avons ensuite glissées sous les tuiles de rive puis fixées avec des clous zingués (tête plates).

protection pluie

Nous avons procédé de même pour les 2 fenêtres du haut.

Au sujet de la jonction entre notre nouvelle avancée de toit et le mur et afin d’éviter que l’eau ne s’infiltre, j’ai rainuré le madrier sur un centimètre de profondeur à environ 2cm au dessus des tuiles.

rainure

Cela me permettra d’y glisser des bandes de zinc que je fixerai ensuite au moyen de clous zingués.

En tout et pour tout, le coût total de ces quelques travaux s’élève à ~300€. Je possède en effet encore une palette de tuile et un grand nombre de diverses sections de bois. En fait, seuls le zinc et les tuiles de rive ont dû être achetés.

 

Le portail

Voilà encore de nombreux mois d’écoulés depuis le dernier article.

Alors que s’est-il passé depuis?

Le climat particulièrement pluvieux et froid ne m’a pas permis de mener à bien tous les projets envisagés. Je continue donc cahincaha les aménagements extérieurs.

Nous avons posé rapidement le portail afin d’éviter que notre fidèle ami à quatre pattes ne se fasse la belle et de limiter par là même les visites impromptues (démarchages…),

Portail

Nous l’avons monté assez haut par rapport au sol actuel (une bonne vingtaine de cm) afin d’avoir suffisamment d’espace pour accueillir le recouvrement. Probablement des pavés.

Nous l’avons également motorisé pour plus de confort. À l’usage, il est vrai qu’ouvrir un portail sans descendre de sa voiture est un luxe très mais alors très appréciable…

Motorisation portail

Le branchement a été assez facile à faire, ainsi que la programmation.

Au niveau des coûts, je ne me souviens plus des détails mais nous en avons eu pour ~900€ au total. Le portail fait environ 3.5m de largeur et est en aluminium (pour sa légèreté et sa robustesse).

L’ouverture automatique est suffisamment rapide pour ne pas s’impatienter. En revanche, je vais devoir acheter un interrupteur à clef car nous avons eu récemment une longue coupure de courant m’obligeant à démonter le système au niveau des pattes posées sur les piliers. Bricolage toujours très agréable à 7h du matin juste avant d’aller bosser…